Règles : Les nouveautés 2017-2018 sur l'arbitrage

Certaines règles d'arbitrage ont été modifiées pour la saison 2017 - 2018.

Dans "Lire la suite", vous avez la liste de quelques nouveautés (issues des différents fascicules)

Dans le "Bloc de Gauche", tous les fascicules du code d'arbitrage sont disponibles en téléchargement.

Bonne lecture...


Article 29 : finales nationales : remplacement : Le remplacement d’un joueur décédé pour le championnat de France quadrettes, triplettes et équipes (si équipe composée de 4 joueurs) est autorisé à condition que le classement national du joueur rentrant soit inférieur ou égal à celui du joueur remplacé et qu’il n’ait pas joué le qualificatif régional.

Article 31 : Défaillance d'un joueur : Un joueur inscrit à un championnat et ne se présentant pas sans avoir averti au préalable (au plus tard 1h avant début dudit championnat) est déclaré défaillant.

En cas de défaillance, il ne pourra pas, ipso facto, participer à la même épreuve du jour de la défaillance jusqu’à la fin de la saison suivante, indépendamment du niveau. Exemple : sanctionné en triplettes D2 interdit de jouer en triplettes D2, en D1 et en D3, de même en quadrettes.

Article 33 : Droit des joueurs, réclamation sur les scores : Toute réclamation portant sur le report des scores (et des pénalités) doit être formulée auprès de l’arbitre principal dans un délai de 15 minutes après la distribution de la dernière feuille de route.

Article 37 : Les téléphones portables et appareils multimédia : Un spectateur qui a un téléphone qui sonne ou qui consulte son téléphone pendant le championnat, sera exclu de la salle pour le restant de la séance. Pas de pénalité pour le joueur (ou la formation) suivi par le spectateur.

Les spectateurs sont autorisés autour des tables s’ils sont présents dès le début de la séance où s’ils rentrent à une pause du championnat. S’ils sortent de la salle sans en avoir référer à l’arbitre, ils ne pourront pas réintégrer la salle avant la prochaine pause. Ils doivent se plier au règlement du championnat. Par conséquent, un joueur du libre parallèle ne pourra pas venir voir le championnat entre 2 rotations.

La tenue des cartes : Un joueur possédant le petit sec (c'est son seul atout et il n'a pas l'excuse) doit obligatoirement l'annoncer, étaler son jeu et annuler la donne avant les enchères. Le voisin de droite du donneur procède à une nouvelle distribution. Si la découverte d’un petit sec chez un joueur (qui ne l’aurait pas signalé) intervient en cours de jeu, la donne est annulée et on passe au donneur suivant.

Carte exposée : Si un joueur coupe à faux, le camp adverse peut demander s’il est singleton ou pas.(issues des différents fascicules)

Renonce : En cas de renonce absolument évidente, il relève de l’éthique de la signaler à l’adversaire fautif avant qu’elle ne soit consommée. Mais une telle remarque ne peut être le fait que des joueurs participant à la donne ou de l’arbitre et en aucun cas d’un spectateur, ni un partenaire ne jouant pas. Si le camp non fautif appelle pour la renonce, la faute sera traitée comme telle (RC) mais l’arbitre appliquera une pénalité pour faute contre l’éthique.

En individuel, Triplette & Quadrette : 

Faux écart -La donne est neutralisée et 0 sur la donne au preneur. Pénalité 0,5%

Jeu avec un nombre incorrect de cartes (cartes collées) : 0.5% au joueur fautif et l'arbitre rend une carte « blanche » au camp à qui il manque la carte en fin de donne. Le score est marqué normalement mais l’arbitre applique une marque ajustée appropriée

Carte exposée : La carte exposée est remise dans son jeu par le joueur fautif qui la jouera à son gré. Carte exposée par un défenseur suite à une carte exposée d’un autre partenaire. Le camp fautif ne reprend pas les cartes qui ne font pas faute. Si un joueur coupe à faux, le camp non fautif peut demander à l’arbitre si le fautif est singleton ou pas. 

En triplette :

Pour jouer en D1, l’indice de valeur d’une triplette doit être supérieur à 19.
Pour jouer en D2, l’indice de valeur d’une triplette doit être inférieur à 67.
Pour jouer en D3, l’indice de valeur d’une triplette doit être inférieur à 20.
Cas particuliers : Un joueur classé première série coeur (au mieux) peut disputer le championnat D2 et D3 s’il est accompagné de 2 joueurs classés promotion (3ème série, 4ème série ou NC) ayant au plus 15 ans dans l’année marquant la fin de la saison.

En quadrette :

Marque ajustée : Donne neutralisée : chaque équipe marque 0 PM sur cette donne.  +4 PM / -4 PM : + 4 PM est la marque minimum que peut obtenir la quadrette non fautive, - 4 PM est la marque la moins défavorable que peut obtenir la quadrette fautive. Il faut rajouter 1 point de pénalité à l’équipe fautive.

 


Liens Relatifs


Prcdent |  Suivant


Temps : 0.0718 seconde(s)